Philosophie

Le fonctionnement du haras est basé sur le respect des besoins fondamentaux du cheval.
Vouloir utiliser un cheval à des fins de pratique équestre sportive ou de loisir dans de bonnes conditions implique de le soustraire à son mode de vie originel.
Cependant si on veut optimiser sa santé, sa condition physique, son psychisme et à terme ses performances sportives il convient de lui réserver une hygiène de vie irréprochable.

Nous portons un soin tout particulier à l’alimentation

« Que ta nourriture soit ta médecine, et ta médecine ta nourriture »

Hippocrate

 

Le cheval est programmé pour manger tout au long de la journée de petites quantités (au pré il broute quasi continuellement). Le cheval est un herbivore et non un granivore, il doit donc éviter les céréales, se nourrir de foin de bonne qualité et d’herbe à volonté. Il est nécessaires que les litières ne soient pas ingérées, celles-ci sont composées de miscanthus et de copeaux.
Il convient donc d’apporter du foin en grande quantité et de réduire au maximum les aliments concentrés en ayant recours à des aliments à haute valeur nutritive.

Nous avons supprimer la paille de nos litières pour deux raisons :

– Son effet mécanique irritant et abrasif qui altère la muqueuse digestive (ulcères, coliques)

– Son effet toxique: les tiges de céréales étant gorgées de pesticides qui perturbent le système endocrinien (maladie de Cushing, insuffisance hépatique, rénale…)

Les repas concentrés sont au nombre de 3 mais peuvent aller jusqu’à 6 en fonction des besoins du cheval. Ceux-ci apportent toutes les substances nutritives indispensables au cheval de sport (oligo-éléments, vitamines et probiotiques) dans un minimum de volume. Nous travaillons depuis toujours avec la Maison Bernard Nutrition devenue récemment HorseUp Nutrition. Certains aliments peuvent provenir de chez Lambey ou St Hippolyt .
L’alimentation est à la carte: nous n’utilisons pas un seul aliment pour l’ensemble de l’écurie mais autant d’aliments que nécessaires en fonction du type de cheval, de l’âge, de l’activité physique, de l’état de santé….
Un suivi est effectué par un spécialiste de la nutrition qui pèse les chevaux régulièrement, analyse nos échantillons de foin afin  d’adapter les rations au plus proche des besoins de chaque cheval.

alimentation

Le Cheval

Le cheval est un animal grégaire qui a besoin de contact avec ses congénères que ce soit à l’écurie ou à l’extérieur.
L’écurie est organisée de façon à ce que tous les chevaux puissent être en contact les uns avec les autres (y compris les entiers). L’isolement créer des perturbations comportementales voir des stéréotypies avec des conséquences sur la santé et le bien être des chevaux.
Les paddocks individuels sont côte à côte afin que les chevaux restent en contact.

Dans son environnement naturel, le cheval parcours en moyenne 12 kms par jour. Cette activité journalière quotidienne permet de le maintenir en forme. Afin de se rapprocher au plus près de ces conditions naturelles nous sortons quotidiennement tous les chevaux au marcheur, paddock, tapis d’exercice… en plus de leur travail quotidien.

Le Travail

Quelque soit la discipline pratiquée,  le travail de base et le travail de fond  doivent  être respectueux de la biomécanique du cheval.
Nous n’avons pas un axe de travail qui permet d’avoir des résultats très rapides mais qui permet d’obtenir des résultats durables et surtout respectueux du cheval en tant qu’être vivant. A travers ce mode de fonctionnement on voit le physique et le moral du cheval croître positivement au fil des mois et des années.
Ceci permet à tous types de chevaux  ( même très modestes ) d’exprimer  au mieux leurs aptitudes.

Un travail JUSTE, permet à TOUS les chevaux d’être utilisés de façon optimum.

Au Haras, nous travaillons en équipe. Une équipe sans laquelle aucun résultat concret ne serait possible. Elle est constituée du vétérinaire, du maréchal ferrant, de l’ostéopathe, du dentiste, du saddle-fitter, éthologue… (liste non exhaustive)
Les poulains qui naissent sur le domaine sont dès leur plus jeune âge suivis par cette équipe  . Ce fonctionnement permet d’optimiser les chances de chaque animal, se développer au mieux tant physiquement que mentalement.

Le plus important n’est donc pas le potentiel initial du cheval mais ce que l’on en fait. Un cheval modeste bien travaillé sera toujours un bon cheval pour son cavalier.

travail en carriere
dressage

L’enseignement

Comme vous l’aurez compris plus haut, notre priorité est le bien être de nos chevaux mais aussi celui des cavaliers.

Les chevaux perçoivent et s’imprègnent des émotions humaines et leur confort de travail est lié à l’état émotionnel du cavalier. Nous attachons donc un soin tout particulier à la pédagogie qui se veut progressive et respectueuse des attentes de chacun.

Différents axes de travail sont mis en parallèle pour une dynamique globale pourvoyeuse de satisfaction: préparation mentale, préparation physique, travail au sol, technique équestre…